Visiter Canal D
Renseignements
Mélanie Sylvestre
melanie.sylvestre@bellmedia.ca
Samuelle Huot
samuelle.huot@bellmedia.ca
Maude Laberge-Boudreau
maude.laberge-boudreau@bellmedia.ca

Cet hiver, découvertes et divertissement à CANAL D

MONTRÉAL (13 décembre 2017) – À compter du 8 janvier, la découverte est encore une fois au rendez-vous à Canal D avec 9 nouvelles séries documentaires, le retour de 26 valeurs sûres et 22 nouveaux documentaires uniques. La chaîne documentaire propose des productions aux sujets toujours fouillés, actuels et diversifiés.

 Des productions originales instructives et divertissantes

Le fleuve Saint-Laurent est semé d’embûches pour ceux qui s’y aventurent. La nouvelle série documentaire REMORQUEURS DU ST-LAURENT (mercredi 19 h, dès le 24 janvier) raconte le quotidien de remorqueurs, capitaines, pilotes, mécaniciens et matelots qui doivent rendre sécuritaire l’une des plus dangereuses voies navigables au monde.

Pour sa deuxième saison, EN PLEINE TEMPÊTE (mardi 19 h, dès le 9 janvier) se transporte dans l’univers des déneigeurs de Montréal, plus précisément ceux de la compagnie Roxboro Excavation, dans les arrondissements Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension et Ville-Marie. On retrouve aussi le clan Vanderzon de Saint-Bruno-de-Montarville.

Des policiers qui ont volé, tué ou intimidé alors qu’ils s’étaient engagés à protéger la population ont toujours frappé l’imaginaire du public. POLICIER CRIMINEL (mardi 22 h, dès le 9 janvier) est de retour à Canal D avec des cas impliquant Ian Davidson, Robert Brown, Denis Leclerc, Alain Desrosiers, Peter Vranas et Henri Marchessault.

MADAME LEBRUN (samedi 20 h, dès le 14 avril), qui a connu un beau succès à Canal D le printemps dernier, est de retour avec une deuxième saison. Aussi, la première saison de la série dramatique primée MARCHE À L’OMBRE (vendredi 21 h, dès le 19 janvier) atterrit sur la chaîne dès le retour des Fêtes.

Des acquisitions de qualité

Après ALASKA : LA RUÉE VERS L’OR, un classique de la chaîne depuis plusieurs années, voici AUSTRALIE : LA RUÉE VERS L’OR (mercredi 20 h, dès le 7 février). Le concept est le même : des personnages hauts en couleur se lancent dans l’exploitation de gisements d’or. Toutefois, les paysages et les nombreux déboires diffèrent.

La série documentaire ORIGINAL SIN: SEX (jeudi 21 h, dès le 11 janvier) explore comment le sexe a influencé l’humanité au cours des 50 dernières années, de la science à la politique, en passant par la culture populaire et les interactions sociales.

Dans STRUCTURES ABANDONNÉES (lundi 20 h, dès le 8 janvier), routes, centrales électriques, hôtels, ponts, bases militaires et parcs d’attractions revêtent un aspect inquiétant quand la nature reprend ses droits sur eux.

Parmi les 13 acquisitions qui sont de retour, mentionnons FRONTIÈRES, avec Jason Momoa, MICHELLE OU LA VIE SAUVAGE, PHÉNOMÈNES VUS DE L’ESPACE, GARAGE D’ÉLITE et NATURE SAUVAGE AVEC BEAR GRYLLS.

Des documentaires uniques pour susciter la discussion

Les documentaires uniques occupent toujours une place importante à Canal D. Parmi les films à l’affiche cet hiver :

  • JOLEIL CAMPEAU : MON HISTOIRE (12 janvier, 21 h) est un docu-fiction dans lequel la victime raconte la suite des événements survenus après sa disparition le 12 juin 1995;
  • ELIAN (1er mars, 22 h) revient sur l’affaire Elián González, ce jeune Cubain retrouvé sur une chambre à air près de la Floride et dont la garde a fait l’objet d’une longue bataille;
  • CE SILENCE QUI TUE (8 mars, 22 h) s’attarde à la situation alarmante des femmes autochtones au Canada;
  • LA RÉSURRECTION D’HASSAN (15 mars, 22 h) met en vedette les membres non-voyants d’une famille hantée par la mort tragique du jeune fils et seul voyant de la famille;
  • CLAUDE N’EST PAS MORT (14 mars, 22 h) fait le portrait de Claude Dolbec, un peintre-affichiste qui vit en marge de la société pour mieux supporter la perte de sa fille;
  • ROAR : UN TOURNAGE CAUCHEMARDESQUE (28 mars, 22 h) retrace l’histoire surréaliste du tournage de Roar au cours duquel 90 membres de l’équipe ont été blessés par des lions.
  • UNE GREFFE POUR LA VIE (26 avril, 22 h) raconte le destin de trois Québécois en attente d’une greffe d’organe qui pourrait leur sauver la vie.

Canal D est en débrouillage jusqu’au 16 janvier chez Bell, Cogeco, Vidéotron et Rogers, entre autres.

Pour tweeter ce communiqué : http://bmpr.ca/2j2nS66
Partager
Imprimer
Télécharger PDF
Visiter Canal D
Renseignements
Mélanie Sylvestre
melanie.sylvestre@bellmedia.ca
Samuelle Huot
samuelle.huot@bellmedia.ca
Maude Laberge-Boudreau
maude.laberge-boudreau@bellmedia.ca

Médias sociaux

À propos de Bell Média

Chef de file en matière de création de contenus au Canada, Bell Média possède des actifs de premier plan dans les secteurs de la télévision, de la radio, de l’affichage et des médias numériques. Bell Média détient 30 stations de télévision locales, dont CTV, le réseau de télévision le plus populaire au Canada, 30 chaînes spécialisées, dont RDS et TSN, et 4 services de télévision payante, y compris Super Écran et The Movie Network. Bell Média est également le plus grand radiodiffuseur au Canada avec 215 chaînes musicales, incluant 105 stations de radio autorisées dans 54 marchés à l’échelle du pays, toutes offertes par l’entremise du service de diffusion en continu et de la marque iHeartRadio. Bell Média détient Astral Affichage, qui compte un réseau de plus 30 000 faces publicitaires en Colombie-Britannique, en Alberta, en Ontario, au Québec et en Nouvelle-Écosse. Bell Média exploite aussi plus de 200 sites Web; offre le service La Télé Partout par l’entremise de CraveTV et de ses services de diffusion vidéo en continu GO; produit des spectacles théâtraux en partenariat avec Iconic Entertainment Studios; et possède Dome Productions Inc., une entreprise de production multiplateforme. Bell Média fait partie de BCE Inc. (TSX, NYSE : BCE), la plus grande entreprise de communications du Canada. Pour plus d’information sur Bell Média, visitez le www.bellmedia.ca.

Retour aux communiqués de presse

Cet hiver, découvertes et divertissement à CANAL D

MONTRÉAL (13 décembre 2017) – À compter du 8 janvier, la découverte est encore une fois au rendez-vous à Canal D avec 9 nouvelles séries documentaires, le retour de 26 valeurs sûres et 22 nouveaux documentaires uniques. La chaîne documentaire propose des productions aux sujets toujours fouillés, actuels et diversifiés.

 Des productions originales instructives et divertissantes

Le fleuve Saint-Laurent est semé d’embûches pour ceux qui s’y aventurent. La nouvelle série documentaire REMORQUEURS DU ST-LAURENT (mercredi 19 h, dès le 24 janvier) raconte le quotidien de remorqueurs, capitaines, pilotes, mécaniciens et matelots qui doivent rendre sécuritaire l’une des plus dangereuses voies navigables au monde.

Pour sa deuxième saison, EN PLEINE TEMPÊTE (mardi 19 h, dès le 9 janvier) se transporte dans l’univers des déneigeurs de Montréal, plus précisément ceux de la compagnie Roxboro Excavation, dans les arrondissements Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension et Ville-Marie. On retrouve aussi le clan Vanderzon de Saint-Bruno-de-Montarville.

Des policiers qui ont volé, tué ou intimidé alors qu’ils s’étaient engagés à protéger la population ont toujours frappé l’imaginaire du public. POLICIER CRIMINEL (mardi 22 h, dès le 9 janvier) est de retour à Canal D avec des cas impliquant Ian Davidson, Robert Brown, Denis Leclerc, Alain Desrosiers, Peter Vranas et Henri Marchessault.

MADAME LEBRUN (samedi 20 h, dès le 14 avril), qui a connu un beau succès à Canal D le printemps dernier, est de retour avec une deuxième saison. Aussi, la première saison de la série dramatique primée MARCHE À L’OMBRE (vendredi 21 h, dès le 19 janvier) atterrit sur la chaîne dès le retour des Fêtes.

Des acquisitions de qualité

Après ALASKA : LA RUÉE VERS L’OR, un classique de la chaîne depuis plusieurs années, voici AUSTRALIE : LA RUÉE VERS L’OR (mercredi 20 h, dès le 7 février). Le concept est le même : des personnages hauts en couleur se lancent dans l’exploitation de gisements d’or. Toutefois, les paysages et les nombreux déboires diffèrent.

La série documentaire ORIGINAL SIN: SEX (jeudi 21 h, dès le 11 janvier) explore comment le sexe a influencé l’humanité au cours des 50 dernières années, de la science à la politique, en passant par la culture populaire et les interactions sociales.

Dans STRUCTURES ABANDONNÉES (lundi 20 h, dès le 8 janvier), routes, centrales électriques, hôtels, ponts, bases militaires et parcs d’attractions revêtent un aspect inquiétant quand la nature reprend ses droits sur eux.

Parmi les 13 acquisitions qui sont de retour, mentionnons FRONTIÈRES, avec Jason Momoa, MICHELLE OU LA VIE SAUVAGE, PHÉNOMÈNES VUS DE L’ESPACE, GARAGE D’ÉLITE et NATURE SAUVAGE AVEC BEAR GRYLLS.

Des documentaires uniques pour susciter la discussion

Les documentaires uniques occupent toujours une place importante à Canal D. Parmi les films à l’affiche cet hiver :

  • JOLEIL CAMPEAU : MON HISTOIRE (12 janvier, 21 h) est un docu-fiction dans lequel la victime raconte la suite des événements survenus après sa disparition le 12 juin 1995;
  • ELIAN (1er mars, 22 h) revient sur l’affaire Elián González, ce jeune Cubain retrouvé sur une chambre à air près de la Floride et dont la garde a fait l’objet d’une longue bataille;
  • CE SILENCE QUI TUE (8 mars, 22 h) s’attarde à la situation alarmante des femmes autochtones au Canada;
  • LA RÉSURRECTION D’HASSAN (15 mars, 22 h) met en vedette les membres non-voyants d’une famille hantée par la mort tragique du jeune fils et seul voyant de la famille;
  • CLAUDE N’EST PAS MORT (14 mars, 22 h) fait le portrait de Claude Dolbec, un peintre-affichiste qui vit en marge de la société pour mieux supporter la perte de sa fille;
  • ROAR : UN TOURNAGE CAUCHEMARDESQUE (28 mars, 22 h) retrace l’histoire surréaliste du tournage de Roar au cours duquel 90 membres de l’équipe ont été blessés par des lions.
  • UNE GREFFE POUR LA VIE (26 avril, 22 h) raconte le destin de trois Québécois en attente d’une greffe d’organe qui pourrait leur sauver la vie.

Canal D est en débrouillage jusqu’au 16 janvier chez Bell, Cogeco, Vidéotron et Rogers, entre autres.

Renseignements

Mélanie Sylvestre

melanie.sylvestre@bellmedia.ca

Samuelle Huot

samuelle.huot@bellmedia.ca

Maude Laberge-Boudreau

maude.laberge-boudreau@bellmedia.ca

À propos de Bell Média

Chef de file en matière de création de contenus au Canada, Bell Média possède des actifs de premier plan dans les secteurs de la télévision, de la radio, de l’affichage et des médias numériques. Bell Média détient 30 stations de télévision locales, dont CTV, le réseau de télévision le plus populaire au Canada, 30 chaînes spécialisées, dont RDS et TSN, et 4 services de télévision payante, y compris Super Écran et The Movie Network. Bell Média est également le plus grand radiodiffuseur au Canada avec 215 chaînes musicales, incluant 105 stations de radio autorisées dans 54 marchés à l’échelle du pays, toutes offertes par l’entremise du service de diffusion en continu et de la marque iHeartRadio. Bell Média détient Astral Affichage, qui compte un réseau de plus 30 000 faces publicitaires en Colombie-Britannique, en Alberta, en Ontario, au Québec et en Nouvelle-Écosse. Bell Média exploite aussi plus de 200 sites Web; offre le service La Télé Partout par l’entremise de CraveTV et de ses services de diffusion vidéo en continu GO; produit des spectacles théâtraux en partenariat avec Iconic Entertainment Studios; et possède Dome Productions Inc., une entreprise de production multiplateforme. Bell Média fait partie de BCE Inc. (TSX, NYSE : BCE), la plus grande entreprise de communications du Canada. Pour plus d’information sur Bell Média, visitez le www.bellmedia.ca.

Vous avez déjà un compte?

Accédez ici.

.modal